Tag

junk food

Browsing

Eurostar St Pancras London

Daytripper

Il n’y a pas longtemps, nous avons décidé d’emmener nos élèves de 4ème et 3ème (section européenne) à Londres, pour une journée. Le programme de visite s’est fait assez naturellement, en fonction des horaires de l’Eurostar. Le but était de voir le maximum en une journée : un programme ambitieux, voire marathonien.

Première étape, être à 7h15 sur le quai à Gare du Nord. Ce qui veut dire se lever beaucoup plus tôt vu que je me trouve à 2 km à pied de la gare RER la plus proche. Arrivé sur place, je retrouve une de mes collègues et on attend tranquillement que tous les élèves nous rejoignent.

Nous montons dans l’Eurostar : nous possédons toute une voiture, ce qui est bien pratique pour gérer tout le groupe. On distribue les brochures que certain(e)s commencent à remplir immédiatement. J’ai d’ailleurs matière à quelques BD là-dessus. Nous arrivons à St Pancras 2h15 plus tard.

Et si on remplaçait les soldats par des aliments ? Food Fight est un court métrage du cinéaste Stefan Nadelman qui met en scène les différents conflits mondiaux auxquels ont participé les Américains pour la domination du monde :

Si vous avez des petites lacunes en histoire, voici la liste des conflits évoqués :

Je boycotte les fast-foods. Fini. Terminé. Over. Je viens de voir SuperSize Me et cela confirme mes craintes : les suceurs de sang capitalistes veulent notre peau. En fait, je crois qu’il l’ont toujours voulu : moins il y a d’invités et plus il y a de gâteau. En même temps, ils ont besoin de nous – pauvres consommateurs – afin d’écouler leur production et de faire de jolis profits, qu’ils accentueront encore en licenciant à la pelle. Dualité paradoxale de ce monde de merde. C’est l’illustration même du parasite : il a besoin d’un hôte pour vivre et doit puiser dans les réserves offertes sans aller jusqu’à le tuer, la mort de l’hôte signifiant sa propre mort.

Demain je fais un footing pour éliminer le Chnickers glaché (oui, c’est froid) que je me suis enfilé avant le début du film. Vraiment. J’ai même préparé mes baskets au pied de l’escalier, c’est dire.

Self-note : penser à éviter les baskets pour ne pas se rétamer sur la première marche avant de déjeuner.

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: