Tag

Digital Ocean

Browsing

Après la réplication des bases de données et la réplication des fichiers, passons maintenant à la mise en place d’un load balancer avec keepalived et une IP flottante.

Voici le principe général de ce que nous cherchons à accomplir, avec une petite animation:

Serveur High Availability : créer un load balancer avec une IP flottante photo 1

Voici ce dont vous avez besoin pour ce tutoriel:

Installation et paramétrage de keepalived

Keepalived est une application de routage qui permet de fournir un moyen simple et robuste de mettre en place des solutions de load balancing et de haute disponibilité sur des systèmes Linux. Cela se passe au niveau de la couche 4 du modèle OSI :

Serveur High Availability : créer un load balancer avec une IP flottante photo

Concrètement, keepalived va vérifier toutes les quelques secondes que notre serveur de fichier est bien actif sur notre serveur MASTER. Si jamais le serveur est down, l’IP flottante sera assignée au serveur BACKUP. L’enregistrement DNS A du site doit pointer vers l’IP flottante. Cela permet de rediriger le trafic automatiquement et de manière transparente sur le serveur BACKUP.

Sur le serveur MASTER

1. On installe donc keepalived:

apt-get install keepalived

et on édite sa configuration init:

nano /etc/init/keepalived.conf

On y ajoute :

description "load-balancing and high-availability service"

start on runlevel [2345]
stop on runlevel [!2345]

respawn
exec /usr/local/sbin/keepalived --dont-fork

2. On obtient l’adresse IP privée du serveur:

curl http://169.254.169.254/metadata/v1/interfaces/private/0/ipv4/address && echo

Résultat:

10.134.23.164

Sommaire de la série Créer un serveur High Availability (HA)

  1. Créer un serveur High Availability : la réplication des bases de données
  2. Créer un serveur High Availability : la réplication des fichiers
  3. Serveur High Availability : créer un load balancer avec une IP flottante

Nous avons vu il y a quelques jours comment répliquer nos bases de données à la volée d’un serveur à l’autre. Voyons aujourd’hui comment répliquer les fichiers en temps réel avec lsyncd.

Créer un serveur High Availability : la réplication des fichiers photo

Pour les besoins de ce tutoriel, vous avez besoin:

Mon serveur principal s’appelle MASTER. Le serveur de sauvegarde s’appelle BACKUP.

Copier tous les fichiers d’un serveur à l’autre avec rsync

rsync est le moyen le plus simple de copier tous les fichiers d’un répertoire sur votre serveur de sauvegarde.

Nous copions donc tous les fichiers qui se trouvent dans /var/www/html de notre serveur MASTER vers BACKUP :

rsync --progress -av --delete --stats --checksum --human-readable /var/www/html/* root@10.134.4.220:/var/www/html/

Cela permet d’avoir deux copies identiques très rapidement, surtout si vos deux VPS sont dans le même datacenter : vous pouvez alors utiliser l’IP interne du serveur – vitesse décuplée assurée (et cela ne compte pas dans la bande passante allouée).

La réplication des fichiers du site avec lsyncd

Je choisis d’utiliser lsyncd pour assurer la réplication des fichiers du site. C’est un petit service qui surveille le contenu d’un répertoire et qui fait un rsync toutes les 20 secondes vers votre autre VPS.

1. Sur le serveur MASTER, on installe lsyncd:

apt-get install lsyncd

2. Et on crée ses répertoires et son fichier de configuration :

mkdir /etc/lsyncd
mkdir /var/log/lsyncd
nano /etc/lsyncd/lsyncd.conf.lua

Sommaire de la série Créer un serveur High Availability (HA)

  1. Créer un serveur High Availability : la réplication des bases de données
  2. Créer un serveur High Availability : la réplication des fichiers
  3. Serveur High Availability : créer un load balancer avec une IP flottante

Ce tutoriel aborde la réplication des données d’un VPS ou serveur dédié : les bases de données seront répliquées d’un serveur principal (master) sur un autre serveur auxiliaire (backup).

Créer un serveur High Availability : la réplication des bases de données photo

En cas de défaillance du serveur principal, le serveur auxiliaire prendra le relais automatiquement.

Ce guide considère que vous avez :

  • deux VPS ou Droplets chez Digital Ocean dans le même datacenter;
  • une IP flottante qui peut être assignée à l’un ou l’autre des serveurs, à la demande;
  • le même système d’exploitation sur les deux serveurs, pour des raisons de compatibilité.

Créer une image du VPS principal pour le VPS de sauvegarde

Commençons par la base du système : le système d’exploitation (OS). Lorsque j’ai pris le projet en main, le site était déjà en production et tournait sur la dernière version d’Ubuntu Server, avec NginX, MariaDB et SSL activé.

On aurait pu tout réinstaller sur le nouveau VPS mais autant gagner du temps : Digital Ocean permet de faire une image du VPS existant et de l’installer sur un nouveau droplet. C’est quelques heures d’installation et de configuration d’économisées.

Voici les données de mes deux VPS :

MASTER

ipv4: 104.xxx.xxx.133
Private IP:  10.134.23.164

BACKUP

ipv4: 104.xxx.xxx.186
Private IP:  10.134.4.220

Floating IP

Floating IP:  138.xxx.xxx.177

Je masque les IP publiques puisque mes serveurs sont en production mais ces IP serviront pour le tuto : l’IP qui se termine en .133 est le Master, l’IP qui se termine en .186 est le Backup, et l’IP qui se termine en .177 est l’IP flottante.

Réplication de la base de données

Les deux serveurs LEMP sont maintenant identiques, même les fichiers et bases de données. Mais nous avons besoin d’avoir une base de données synchronisée en temps réel, dans les deux sens, master-master.

Si un serveur tombe, l’autre prend le relais. Lorsque le serveur Master revient à lui, le serveur Backup lui redonne les données SQL manquantes.

1. Configuration du serveur MASTER

On édite la configuration MariaDB:

nano /etc/mysql/my.cnf

On édite et remplace/ajoute :

# MATT - skyminds.net : MariaDB replication instructions.
# https://www.skyminds.net/?p=28739

# 1. bind-adress : replace 127.0.0.1 with Internal IP.
# bind-address          = 127.0.0.1
bind-address            = 10.134.23.164

# 2. enable log_bin
log_bin                 = /var/log/mysql/mariadb-bin
log_bin_index           = /var/log/mysql/mariadb-bin.index

# 3. add server-id AND binlog_do_db
# NOTE : server-id is a way to identify this server in MariaDB configs.
# NOTE : binlog_do_db contains the names of the databases to replicate
server-id               = 1
binlog_format=mixed
# first DB
binlog_do_db            = first_wpdb
# second DB
binlog_do_db            = second_wp

# /MATT

Nous allons maintenant lancer quelques commandes sur le serveur SQL:

mysql -u root -p

Sommaire de la série Créer un serveur High Availability (HA)

  1. Créer un serveur High Availability : la réplication des bases de données
  2. Créer un serveur High Availability : la réplication des fichiers
  3. Serveur High Availability : créer un load balancer avec une IP flottante

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: