Aujourd’hui, la plupart des professeurs de collège (et un peu du lycée) sont en grève. Vous en entendrez sûrement parler dans les médias qui se repaissent de tout ce qui a attrait aux profs et à leur mauvaise image. Pourquoi la grève ? Tout simplement parce que le ministre de l’Éducation nationale reste sourd à la demande de retrait de son projet de décret statutaire, préalable à l’ouverture de négociations sur l’évolution du métier enseignant. Ils veulent changer les statuts du métier d’enseignant en douce et nous n’aurions rien à dire ? Nous devrions enseigner une autre matière dans laquelle nous n’aurions pas été formé (bivalence) ? Pas si vite. Cela ressemble furieusement à une tentative de réformer au plus vite, bonnant malant, avant les prochaines élections…

Rien de neuf hélas. Souvenez-vous de cette petite parodie, c’était il y a plus de 10 ans et pourtant elle reste plus que jamais d’actualité :

If you have found a spelling error, please, notify us by selecting that text and pressing Ctrl+Enter.

Articles en rapport:

5 Comments

  1. Matt

    Je suis bien d’accord avec toi OuT, les professeurs sont spécialistes d’une matière (deux au plus si l’on considère les PLP par exemple) et leur imposer une autre matière sans vérifier leur aptitude à l’enseigner serait d’une bêtise incommensurable. L’expert – en l’occurence – doit se limiter à son champ d’expertise.

  2. Avatar

    encore moi…

    un professeur enseigner une matière qu’il ne maîtrise pas ? serait-ce sous-estimer les élèves, considérer que ce qui leur est enseigné peut être expliqué par n’importe qui ? sous-estimer le travail des professeurs, en considérant que leur travail consiste en un simple récit du contenu d’un livre ?

    serait-il nécessaire de rappeler que pour dispenser un enseignement, il faut en maîtriser le niveau supérieur ?

  3. Matt

    Selon le Syndicat national des enseignements du second degré (SNES, principal syndicat du secteur), le mouvement de grève était suivi lundi matin par 53% des enseignants des lycées et 55% des enseignants des collèges.

    Source : Le Nouvel Observateur.

Reply To OuT Cancel Reply

Spelling error report

The following text will be sent to our editors: