Les différentes qualités d’un film sur Internet

films quality Les différentes qualités dun film sur Internet

Sur Internet, on trouve un peu de tout : du texte, des images, des animations, des vidéos et… des films. Seulement voilà, toutes les qualités ne sont pas équivalentes. Du coup, il est peut-être nécessaire de faire un petit classement des différentes qualités d’un film. Voici les donc les règles utilisées par la scene, par ordre croissant de qualité.

VHSRip

Transféré d’une VHS du commerce, principalement des vidéos de skateboard ou de sport ou alors des films XXX.

CAM

Une version CAM est une copie réalisée dans un cinéma avec un caméscope numérique. Un mini-tripod est parfois utilisé mais comme c’est impossible la plupart du temps, la caméra peut trembler. Le placement du siège n’est pas toujours idéal et cela peut être filmé d’un angle. Si la vidéo est recadrée correctement ensuite, cela peut être difficile à déceler, sauf s’il y a du texte sur l’image. La plupart du temps, les CAM ont des bordures triangulaires en haut et en bas de l’écran. Le son est pris avec le micro intégré à la caméra et l’on peut souvent entendre les rires des spectateurs (dans les comédies notamment). A cause de tout cela, l’image et le son sont souvent médiocres.

DivX Re-Enc

Un DivX re-enc est un film pris d’une source VCD et réencodé dans un fichier DivX plus petit. On les trouve surtout sur les réseaux P2P en deux parties (Film.Name.Group(1of2) le plus souvent). A éviter – à moins de vouloir regarder un film basse qualité qui pèse 200 Mo.

TELESYNC (TS)

Un telesync possède les mêmes spécification qu’une CAM, mis à part qu’il utilise une source audio externe (le plus souvent la prise audiojack du siège pour les malentendants). Une source audio directe n’assure pas une bonne qualité audio parce que pas mal de bruits d’ambiance peuvent interférer. Le telesync est souvent filmé avec une caméra professionnelle, ce qui donne une meilleure image. La qualité est très variable donc mieux vaut vérifier le fichier sample avant de télécharger. Un gros pourcentage des telesyncs sont en fait des CAMs qui n’ont pas été tagguées correctement.

TELECINE (TC)

Une machine telecine copie le film depuis les bandes en digital. Le son et l’image devraient être très bons mais à cause du prix de l’équipement requis, les telecines sont assez rares. Le film a généralement un aspect ratio correct, même si des telecines 4:3 ont existé.

Note : TC ne doit pas être confondu avec TimeCode, qui est un compteur visible sur l’écran tout au long du film.

SCREENER (SCR)

Un screener est une cassette VHS, en aspect ratio 4:3 (fullscreen) le plus souvent, envoyée aux magasins de location ou autres lieux de diffusion afin d’assurer la promotion du film. Principal inconvénient : un “ticker” (message qui défile en bas de l’écran, avec le copyright et le numéro de téléphone anti-copie). Si la cassette contient des numéros de série ou tout autre marquage qui peut dévoiler l’origine de la cassette, ils devront être masqués avec un marquage noir sur la section incriminée. Cela peut apparaître quelques secondes ou alors durer tout le film. La qualité du screener peut être excellente si elle est faite depuis la copie MASTER.

WORKPRINT (WP)

Le workprint est une copie du film alors qu’il est inachevé. Il peut y avoir des scènes ou des musiques manquantes et la qualité peut varier entre excellente à médiocre. Certains WPs sont très différents de la version finale du film.

DVD-SCREENER (DVDscr)

Même base que le screener mais transféré sur un DVD, aspect ratio letterbox, mais sans les extras qu’un DVD du commerce peut contenir. Le ticker n’est pas dans les barres noires et ne gêne pas le visionnage. Si le ripper a du talent, le DVDscr devrait être très bon. Il est en encodé ensuite en SVCD ou DivX/XviD.

R5

Le R5 fait référence au format spécifique des DVD sortis en Région 5, l’ex-Union Soviétique, et les bootlegs de ces versions qui sont distribuées sur Internet. Dans un effort de contrer le piratage des films, l’industrie du film a choisi de créer un nouveau format pour les DVD qui pouvait être produits plus rapidement et à moindre coût que les DVD traditionnels. Les R5 diffèrent des autres format parce qu’ils sont des transferts direct du film d’un Telecine, sans le traitement de l’image habituel des DVD et sans les bonus. Cela permet au film de sortir dans les magasins au même moment que sortent les DVD Screeners. Comme les DVD Screeners sont les principales sources des films piratés en haute qualité, cela permet aux studios de battre les pirates sur le marché.

Dans certains cas, les DVD R5 sortent sans piste en Anglais, ce qui oblige les pirates à utiliser la prise de son de la version TS. Dans ce cas, la version pirate sera tagguée avec “.LINE” pour la distinguer d’une version qui aura la piste audio du DVD original.

La qualité de l’image d’un R5 est généralement comparable à celle d’un DVD Screener, mis à part le texte défilant et les scènes en noir et blanc qui servent à distinguer les screeners des DVD commerciaux. La qualité est meilleure que les transferts Telecine produits par les pirates parce qu’il est effectué à l’aide d’un équipement de film-scanning professionnel.

Parce qu’il n’y a pas de standard pour les sorties R5 piratées, elles sont souvent tagguées comme des Telecines, DVD Screeners, ou même des DVDRips. A la fin de l’année 2006, plusieurs groupes ont commencé à tagguer leur versions avec “.R5″ en suggérant aux autres groupes de faire de même. Aujourd’hui, c’est devenu un classique : le R5 sort quelques semaines avant le DVDRip final.

Il existe aussi :

  • R0 No Region Coding
  • R1 United States of America, Canada
  • R2 Europe, including France, Greece, Turkey, Egypt, Arabia, Japan, Israel and South Africa
  • R3 Korea, Thailand, Vietnam, Borneo and Indonesia
  • R4 Australia and New Zealand, Mexico, the Caribbean, and South America
  • R5 India, Africa (except Egypt, South Africa, Swaziland, and Lesotho), Russia and former USSR countries
  • R6 Peoples Republic of China
  • R7 Romania
  • R8 Airlines/Cruise Ships
  • R9 Expansion (often used as region free)

Cela vous permet de savoir d’où vient la source de la release. Les R1 et R2 sont considérés comme étant de meilleure qualité.

DVDRip

Le DVDRip est une copie du DVD final qui sort dans le commerce. Il est possible que ce soit un PRE, c’est-à-dire une version sortie en avant-première (comme par exemple Star Wars episode 2). La qualité devrait être excellente. Les DVDrips sont en SVCD et DivX/XviD.

BDRip / BRRip

Le BDRip est similaire au DVDRip, à la différence que la source provient d’un disque Blu-ray. Un BDRip qui a la taille d’un DVDRip possède une meilleure qualité qu’un DVDRip de même taille parce que la source est de qualité supérieure. Un BDRip et un BRRip sont exactement la même chose, le BRRip est encodé depuis une pre-release, généralement depuis un BDRip 1080p d’un autre groupe.

Les BDRips sont disponibles aux tailles des DVDRips encodés en XviD (700MB et 1.4GB) et en DVD5 ou DVD9 en x264 (4.5GB et plus selon la longueur et la qualité).

BD5 / BD9 / BD25 / BD50

Des BD5 et BD9 sont également disponibles. Légèrement plus petits que les releases DVD5/DVD9, ils sont compatibles AVCHD et utilisent le système de fichiers des Blu-ray. On peut les graver sur des DVD pour les lire sur les lecteurs Blu-ray compatibles AVHCD. D’autres formats plus récents, les BD25 et BD50 sont des images complètes de disques Blu-ray.

TVRip

Sont des épisodes de séries télévisées qui viennent soit de Networks (capturés en utilisant le câble/satellite) ou des PRE-AIR depuis des chaînes satellite qui diffusent le programme quelques jours auparavant.

PDTV

Les versions PDTV (Pure Digital TV) sont capturées à l’aide d’une carte TV PCI. La qualité est au rendez-vous et elles sont formatées comme les captures HDTV.

HDTV

Certaines émissions sont tagguées HDTV (High Definition TV) si elles sont capturées à l’aide d’un récepteur TV Haute Définition. Les captures HDTV sont en haute qualité, le plus souvent au format XviD.

Asian Silvers / PDVD

Sont des films fournis par les bootleggers asiatiques et sont généralement achetés par certains groupes qui les font passer pour les leurs. Ils sont très bon marchés et facilement disponibles.

Watermarks

Beaucoup de films proviennent des Asian Silvers/PDVD et sont taggués, le plus souvent par des initiales ou un petit logo dans l’un des coins. Les plus connus sont les watermarks “Z”, “A” et “Globe”.

Il me semble que j’ai tout dit. Je vous parlerai des formats mentionnés ici dans un futur article.


10 commentaires

  1. agatzebluz a écrit :
    1

    ben c’est pas simple tout ça !!!
    En tous les cas, beau job, merci, comme ça je saurais où prendre de l’info la prochaine fois …

  2. Matt a écrit :
    2

    Cela a l’air un peu compliqué à cause de la longueur de la liste mais à l’usage, comme on ne retient vraiment que les meilleurs qualités, c’est très simple de se repérer.

    Les fichiers sont taggués correctement la plupart du temps. Cela serait s’attirer les foudres de la scène de ne pas le faire et de tricher sur la marchandise.

  3. Vince a écrit :
    3

    Bon travail, clair, très compréhensible. Cela m’a bien éclairé, merci

  4. manu a écrit :
    4

    plus que parfait !

  5. Matt a écrit :
    5

    Réorganisation de l’article avec un classement par qualité ascendante. J’ai également rajouté :
    - les BDRip/BRRip
    - BD5 / BD9 / BD25 / BD50

  6. nat a écrit :
    6

    merci c’est GENIAL je t’ai illico mis en mp

  7. carletto83 a écrit :
    7

    Merci_ c’est du bon boulot merci encore

  8. zeus a écrit :
    8

    merci Matt,

    Bon boulot; c est clair et net.Ça m’a bien aidé, surtout pour le R5.

quick-menu

Laisser un commentaire


Si vous possédez un compte, connectez-vous.

Me tenir informé(e) des futurs commentaires.